Pourquoi faire un test de paternité ?

Le test de paternité est un examen génétique qui vise à établir le lien de filiation biologique entre un enfant et son supposé père. L’on procède habituellement par une comparaison des ADN des 2 individus pour déterminer leur niveau de similitude. Fiables à 99,99%, ces examens sont de plus en plus sollicités en France et bien des personnes en ont recours. Cela vous intrigue ? Eh bien découvrez ci-dessous quelques raisons qui justifient leur nécessité.

Les raisons de faire un test de paternité

Le test de paternité est un sujet délicat que l’on évite très souvent d’évoquer en milieu familial, notamment parce qu’il peut être fort bouleversant. Il faut cependant savoir qu’une étude publiée en 2006 dans la célèbre revue scientifique et médicale britannique « The Lancet » dévoile que 1 enfant sur 30 n’est pas le produit biologique de son père légalement déclaré. Ce sont là des faits surprenants face auxquels bien des personnes se retrouvent dans la confusion. Ce test apparaît alors comme la solution idoine qui permet de dissiper le doute et rassurer les parents. En France, il fait l’objet d’une législation rigoureuse et requiert l’autorisation explicite du juge. Il intervient habituellement dans les procédures de recherche, contestation ou rétablissement de paternité et en matière successorale. En cas de besoin, commandez votre kit pour un test de paternité ici.

Les procédés de réalisation du test de paternité

Pour protéger la santé de la femme, les tests de paternité se font généralement après la naissance. L’on prélèvera donc le frottis buccal de l’enfant qu’on comparera à celui du père présumé pour confirmer ou infirmer le lien de filiation. Il est cependant possible de le réaliser avant l’arrivée du bébé (notamment à partir du 3ème mois de grossesse). La mère devra alors fournir un échantillon de son propre frottis sanguin que l’on synthétisera pour le comparer ensuite au frottis buccal du géniteur supposé.