Le point sur les enfants hyperactifs

Ajouter un commentaire

Un enfant qui bouge, qui crie et qui ne tient pas en place est normal. Toutefois, lorsque cela arrive tout le temps, et ce jusqu’à ce qu’ils soient complètement fatigués, il s’agit d’un cas d’hyperactivité. Zoom sur ce trouble qui touche beaucoup d’enfants en France.

Comment savoir qu’un enfant est hyperactif ?

On dit qu’un enfant est hyperactif lorsqu’il n’est pas capable de tenir en place, lorsqu’il est souvent distrait et qu’il n’arrive pas à se concentrer sur une chose à la fois. Un enfant hyperactif ne peut s’empêcher de bouger, de se déplacer, de lancer et de ramasser des objets, de faire du bruit ou de faire des choses qui attirent l’attention et qui agacent son entourage. Cependant, il faut savoir que beaucoup d’enfants ont ce genre de comportement lorsqu’ils sont dans leur plus jeune âge, mais une certaine limite existe entre les signes normaux et l’hyperactivité.

Généralement, les enfants hyperactifs sont très exigeants et font vite savoir leur mécontentement face à une situation qui leur déplaît. Il faut également savoir que certains enfants sont hyperactifs depuis leur naissance : ils n’arrêtent pas de pleurer, de crier, sursautent très souvent et ont des troubles du sommeil importants.

Les enfants hyperactifs le sont partout où ils vont. Si les crises de votre enfant se déroulent uniquement dans un environnement précis et nulle part ailleurs, c’est peut-être le signe d’un certain malaise par rapport à cet endroit, plutôt que de l’hyperactivité.

Quoi qu’il en soit, si les enfants hyperactifs sont irritants et parfois insupportables, il ne faut pas oublier qu’ils n’ont pas forcément choisi cette situation.

Les différentes causes possibles de cette hyperactivité

hyperactif2

Il est important de trier les enfants capricieux des enfants hyperactifs. Les enfants capricieux ont un mauvais comportement en raison d’un manque d’éducation ou un manque d’affection important. Les enfants hyperactifs quant à eux sont victimes de leur état depuis leur plus jeune âge. En effet, l’hyperactivité peut être causée par beaucoup de facteurs très variés.

Tout d’abord, l’on retrouve le facteur génétique : un enfant issu de parents hyperactifs risque fort d’être hyperactif lui aussi à son tour. Mais cette hyperactivité peut également être causée par des facteurs en relation avec la grossesse : alcoolisme et tabagisme de la mère, malnutrition in utero, complications prénatales, ainsi que les traitements aux antidépresseurs durant la grossesse.

Il existe encore bien d’autres causes plus graves comme le saturnisme (intoxication par le plomb), la phénylcétonurie, l’autisme, etc.

Comment peut-on aider les enfants hyperactifs ?

Il est important de soutenir et d’aider les enfants hyperactifs afin qu’ils puissent gérer cet état et pouvoir espérer vivre normalement un jour. Pour cela, il est important que tous ses interlocuteurs aient de la patience pour lui apprendre à se calmer : en l’habituant petit à petit à un certain mode de vie, il est possible de redresser ne serait-ce qu’en partie cette hyperactivité. Ensuite, il faut lui montrer l’exemple : les adultes autour de lui auront donc à agir calmement et posément, afin qu’il puisse calquer une telle personnalité de par lui-même. Enfin, il est conseillé de faire pratiquer des sports aux enfants hyperactifs, afin qu’ils puissent exprimer leur besoin de bouger. Ainsi, il sera plus facile de canaliser ce surplus d’énergie qu’ils n’arrivaient pas à gérer auparavant.

Laisser une réponse