Découvrir le monde des insectes

Ajouter un commentaire

D’autres ne cherchent qu’à les tuer, d’autres les adorent et les collectionnent, les insectes font partie du quotidien des hommes. Fourmis, abeilles, moustiques, frelons, plusieurs animaux entrent dans la catégorie des insectes. Dans cet article, nous ferons un zoom sur le monde de ces êtres qui peuvent sembler insignifiants, mais qui ont tout aussi bien leur place dans l’écosystème que n’importe quel autre animal.

Les abeilles, des insectes pas comme les autres

Parmi les 900.000 espèces d’insectes recensés dans le monde, l’abeille figure sans doute parmi les plus appréciés. Petits êtres fascinants, ils disposent d’un système d’organisation efficace et surprenante qui régit leur mode de vie sociale. Il est indéniable que le monde apicole abrite des trésors sucrés et des petits êtres qui travaillent sans cesse jusqu’à leur mort. Source de revenus pour bon nombre de foyers, les abeilles constituent à eux seuls une véritable filière économique. C’est la raison pour laquelle on propose des stages d’apiculture pour les enfants afin de les initier d’ores et déjà à l’amour des abeilles et du miel.

Des êtres vivants qui respirent et qui mangent

Comme tout être vivant, les insectes respirent et mangent, même s’ils sont si minuscules. Leur système respiratoire se compose de petits orifices, appelés stigmates qui sont liés à des centaines de tubes microscopiques répandus sur tout le corps pour assurer une bonne oxygénation. Pour l’ingurgitation des aliments, cela varie d’une espèce à une autre. Néanmoins, cela se passe à travers des pièces buccales dont la forme varie en fonction de l’habitude alimentaire des espèces. Si vous avez envie de découvrir les insectes, vous pouvez visiter la cité de Micropolis, un parc qui abrite plusieurs diversités d’insectes, situé en Aveyron.

Des êtres qui se défendent

Contrairement aux mammifères et aux reptiles, les insectes ne chassent pas. En plus, leur place dans la chaîne alimentaire les oblige à se défendre constamment. A chaque insecte, son mécanisme de défense : il y a ceux qui volent, ceux qui courent rapidement, ceux qui se fondent dans le décor pour se camoufler, ceux qui font des bonds, ceux qui piquent, etc. Pour les abeilles, les guêpes et les frelons, ils utilisent un dard pour piquer leurs ennemis au risque de leur propre vie. Bien que les insectes ne chassent pas, ils n’hésitent pas à se défendre quitte à mourir ; parce qu’une fois le venin injecté aux ennemis, l’abeille meurt.

Des êtres qui se multiplient

Les insectes femelles pondent des œufs après une fécondation. Ces œufs sont déposés à l’abri dans un endroit où, une fois transformé en larves, les petits pourront se nourrir. Bien que tous les insectes commencent par des œufs et des larves, la forme de celles-ci varie d’une espèce à une autre. Au bout de son développement, les larves atteignent le stade de nymphe. Cette phase sera marquée par la réorganisation de tous les organes et la métamorphose de la forme en un insecte adulte. Ce changement s’opère dans un petit organe appelé chrysalide qui couvre la nymphe. A la fin de la métamorphose, la chrysalide s’ouvre pour laisser partir le jeune insecte.

Des êtres qui communiquent

Pour expliquer le mode de communication des insectes, prenons l’exemple des fourmis. Chaque fourmi dispose d’une antenne qui l’aide à repérer ses semblables et les nourritures. En effet, cette antenne capte les odeurs et les saveurs. Ce qui leur permet également de retrouver facilement le chemin vers la fourmilière.

Laisser une réponse